Domaine Engel

Découvrez le domaine
Sous la forteresse du Haut-Koenigsbourg se trouve un vignoble d'exception sur un magnifique terroir de gneiss.

Ceux qui fréquentent parfois la belle région d'Alsace connaissent ou ont certainement visité un lieu célèbre, une forteresse ombrageuse perchée de manière impressionnante sur une haute montagne dominant la plaine d'Alsace et faisant face à la forêt noire, où l'on peut assister à de splendides spectacles de théâtre de plein air ou à des démonstrations de rapaces qui ravissent les enfants, j'ai nommé le château du Haut-Koenigsbourg.

A quelques encablures de ce fameux panorama arpenté des visiteurs, se trouve une colline recouverte de ceps, une splendide terre à vignes classée en grand cru mais probablement pas aussi connue que d'autres, j'ai nommé le Praelatenberg où le domaine Engel possède et cultive l'essentiel de ses 21 hectares de vignes.  

Les pentes du Praelatenberg
Un terroir exceptionnel
L’histoire viticole de la famille Engel se fond dans celle du Praelatenberg. Le trisaïeul Alphonse pose ses valises à Orschwiller en 1900 et fonde le domaine en compagnie de son épouse Joséphine. Il le transmet à son fils Joseph qui le transmet au grand-père Raymond dans les années 60. La viticulture s’impose alors à la famille, au détriment du modèle usuel de la polyculture. Cherchant à s’agrandir, Raymond va trouver des surfaces de vignes difficiles à travailler et dont personne ne veut vraiment à l’époque : les pentes du Praelatenberg. Durant une grande partie de sa vie, il défriche, plante, structure. En 1992, à la surprise générale, le Praelatenberg est classé en grand cru par le plan des appellations des vins alsaciens. La vision de Raymond prend tout son sens.
Le bas du Praelatenberg est parsemé d'éboulis rocheux
Une vigne forte pour des vins propres
Dès lors, ses fils Hubert et Christian, qui aujourd’hui passent la main en douceur à Pierre et à Jacques, n’auront de cesse d’approfondir leur connaissance de ce lieu unique, à la minéralité complexe apportée par le gneiss, cette roche métamorphique siliceuse composée de quartz, de feldspath et de mica, où sont plantés presque tous les cépages alsaciens, qui forme l’ossature de presque toutes les cuvées du domaine (15 hectares dont 8 classés en grand cru).
Gneiss affleurant dans les parcelles du Praelatenberg
Un sol à la faune microbienne riche et aux mycorhizes préservées, pour faciliter les échanges de la plante avec son environement, donne accès à une minéralité très marquée
Minéralité en action
Soucieux de préserver ce site, la décision de passer en agriculture biologique est prise en 2011 après quelques années de tests, et la certification est obtenue en 2014. Les premiers essais de vins sans intrants sont également réalisés lors de cette même année. Cette évolution positive va amener une meilleure connaissance des interactions entre les vignes et leur sol, ainsi que des altitudes, des expositions, avec une philosophie centrale : que la vigne sache se nourrir elle-même. Les principaux changements concerneront l’enherbement (avec la mise en place de couverts végétaux semés) et l’abandon du labour en profondeur pour éviter de perturber la rhizosphère, cette partie du sol ou vont s'épanouir les racines.
la gamme des vins sans intrants
Deux gammes de vins distinctes
En 2020, le domaine a engagé également une conversion en agriculture biodynamique et réalise à présent une gamme de vins natures sans aucun intrant en marge des crus habituels en agriculture biologique.
Filtres
{{ keyword }} -{{ keyword }} {{ selectedFilter.label }}
7 produits
Trier par: