Domaine Jean-François Ganevat

Tous les vins du domaine

Depuis Rotalier, Jura

Domaine Jean-François Ganevat

Ave Jean-François, buvatori te salutant
Grand souvenir de dégustation de la cuvée Orégane 2010, assemblage de Chardonnay et de Savagnin vert
Des vins à part...
Je ne serais pas le même amateur de vins si je n'avais pas croisé la route de Jean-François Ganevat et de sa sœur Anne. Je peux dire qu'étant Franc-Comtois, j'ai toujours été comblé par les dizaines de flacons du domaine que j'ai eus la chance d'ouvrir depuis une vingtaine d'année. D'abord par la qualité de ces vins elle-même, et ensuite parce que j'étais fier qu'ils proviennent de ma région. Un plaisir partagé par mes proches, semble-t-il, puisqu'ils n'arrêtent pas de m'en parler...La blague est même devenue un marronnier : « si ce n'est pas du Ganevat, j'en veux pas ! ».

Jean-François fait des vins qui lui ressemblent, en cela, il est parfaitement cohérent. Quand on connaît le bonhomme, ce sont des vins sans détours, d'une gourmandise exceptionnelle et d'une profondeur absolue. A peine aurait-on le temps de s'émerveiller de leur qualité que la bouteille est vide, et c'est exactement l'esprit dans lequel ils ont été conçus : être partagés, et donner le plaisir immédiat que la vinification sans intrants peut permettre. Il en est un des meilleurs artisans, sinon mieux. La difficulté, c'est que ce sont des vins vivants : ils évoluent comme les êtres, passent par des phases parfois un peu plus ingrates, pour mieux renaître dans une période plus propice. Il ne faut surtout pas les juger trop vite.

Formé à l'école bourguignonne chez Jean-Marc Morey, Jean-François a su en abandonner les travers et les lourdeurs rencontrées ici et là : élevage encombrant, sulfitage, rendements trop élevés, vous ne trouverez rien de tel dans ses vins. Tout est d'un soin méticuleux. Le résultat est à la hauteur, et pour une bouteille produite, Anne et Jean-François reçoivent cent demandes. Cette qualité a été aussi le fruit d'un long cheminement depuis qu'il a repris le domaine familial en 1998, avec un passage progressif vers les vins biologiques puis vers la biodynamie et enfin vers le vin nature sans soufre.

Deux gammes de vins distinctes vinifiées avec le même soin

Le domaine n'a pas été épargné par les intempéries des dernières années, dont nous avons parlé dans la Une du site. Une année 2017 terrible, où 90% de la récolte a été perdue à la suite du gel. Puis rebelote en 2019, et en 2021...A chaque fois le même scénario, une sortie d'hiver douce et précoce, des température qui grimpent à des niveaux presqu'estivaux, la vigne débourre, sort ses bourgeons et ceux-ci se font cueillir par un gel tardif qui emporte tout. Alors Jean-François et Anne essaient de pallier au manque par des achats de raisins auprès de producteurs sérieux qui mènent leurs vignes en agriculture biologique ou en biodynamie. Il en résulte une gamme de vin négoce, sur le fruit, plus léger en prix mais vinifiés avec la même philosophie et la même rigueur.

Les cuvées domaines, elles, sont déjà légendaires, mais hélas de plus en plus difficiles à trouver avec ces soucis de climatologie qui ont amputé les dernières récoltes.

Le coteau des Chalasses dans le Revermont

Les 2018 dorment encore en barriques, du fait de la quasi absence de récolte en 2021

La couleur bonbon des rouges 2021 tous assemblés en une seule cuve

Même la soi-disant petite cuvée Florine est une grande bouteille...ici, 2016
Souci du détail et perfection des élevages
La qualité des vins s'obtient à la vigne. Nous l'avons déjà dit. Le domaine peut compter sur une équipe professionnelle et passionnée qui prend soin des parcelles comme jamais. En cave, les élevages sont longs, adaptés à chaque cépage, parfois même relevant de l'expérimental (la cuvée des Vignes de mon Père par exemple). Jean-François délaisse de plus en plus la barrique pour le demi-muid de 350 ou 500 litres. Les vins ne voient pas le soufre et ne sont pas filtrés. Ils restituent admirablement leur environnement, avec des textures et des fruités à faire pâlir. Mais c'est surtout leur buvabilité exceptionnelle qui détonne. On ne s'en lasse pas !